Actualité

fastmobiporn hot porn teeen toutpornxxx sexmagxxx http://www.adultpornmovie.com xxndx Mature porn xnxx amateur porn sluttyteensex freexxxstuff pornovidio pornofollies vreporn free milf porn film freexvideotube sextubesvideos sextresss hotmomteenxxx pornotrixxx realpornfilms.com asianpornxxx.info freeporntix.info hotporntub.info hubpornindian.info xxxteenhub.info

CP du 25 Juillet 2013


Communiqué de presse

 

En cette journée d’anniversaire et de commémoration de la République, le terrorisme politique endeuille la Tunisie déjà éprouvée et affaiblie par les assassinats de Lotfi Nagdh et de Chokri Belaid. L’assassinat de Mohamed Brahmi est une autre tentative d’assassinat de la révolution, d’assassinat de la république, d’assassinat de la démocratie, d’assassinat des libertés.

L’Association Tunisienne de Défense des Droit de l’Enfant (ATDDE) condamne cet acte terroriste dont le laxisme sécuritaire du gouvernement est entièrement responsable.

L’ATDDE, membre de « l’ Alliance Contre la Violence », appelle les partis politiques ayant refusé de signer le Pacte issu du Congres National Contre la Violence des 17 et 18 juin 2013, a assumer leur entière responsabilité devant recrudescence du terrorisme.

L’ATDDE présente ses condoléances à l’épouse de Mr le Regretté Mohamed Brahmi, ses enfants, sa famille politique et au peuple tunisien. Paix  à son âme et que Dieu l’accueille dans son infinie miséricorde.

 

Moez Cherif : Président ATDDE

Monia Ferchiou : Secretaire Général ATDDE email : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

CP du 5 avril 2013

Tunisie.Mieux protéger les enfants contre les agressions sexuelles

 
enfant
Copyright Africaine Santé

L’Association Tunisienne de Défense des Droits de l’Enfant a organisé le vendredi 05 avril 2013 une Conférence de presse dont le ressort est de dénoncer principalement les atteintes répétées aux droits de l’enfant mais aussi pour mettre l’accent sur une carence au sein des mécanismes de protection de l’enfance en Tunisie.
En effet, et à la lumière des actualités, néanmoins le viol de la fillette de 3 ans dans un jardin d’enfant, il est considéré comme primordial d’approcher la thématique de l’enfance sous différents aspects afin de faire un état des lieux quant aux dimensions sociales et juridiques des droits de l’enfant à l’heure d’aujourd’hui. Ainsi, la convention internationale pour les Droits de l’enfant a été adoptée par les Nations-Unies le 20 novembre 1989 et a été ratifiée depuis par la plupart des pays y compris par l’état Tunisien en 1992. L’enfant constituant le tiers de la population Tunisienne, il est naturellement considéré comme un citoyen à part entière dont les droits sont à respecter. Cependant, la réalité est accablante et plusieurs « aberrations » ont étés relatés par un membre de l’ATDDE. Il a fermement condamné les agressions sexuelles au sein des institutions et a insisté par ailleurs sur l’attitude négligente des institutions gouvernementales en charge face au témoignage de la petite fille dans un premier temps.
Par ailleurs, l’insuffisance des textes protégeant les droits de l’enfant dans la constitution est une question qui a également été abordée en présence de quelques membres de l’assemblée constituante et du vice président du comité des droits de l’enfant des Nations Unies.
Les membres de l’Association Tunisienne de Défense des Droits de l’enfant insistent sur l’importance d’une création d’une base de données concernant les secteurs touchant de près l’enfant notamment l’éducation et la santé afin de pouvoir identifier les risques encourus et surtout de mettre en place les stratégies préventives adéquates pour une meilleure considération de l’enfance en Tunisie. L’appel au soutien des associations de la société civile est sans équivoque.

Frida Ben Attia. Africaine-santé

 
 

CP du 5 janvier 2012

CP du  5 janvier 2012

CP du 16 aout 2012

L’Association Tunisienne de Défense des Droits de l'Enfant appelle à la reconnaissance de la
Convention Internationale des Droits de l’Enfant dans notre constitution.
La Commission des « Droits et Libertés » de l’ANC a voté pour deux propositions de texte relatifs à
la constitutionnalisation des droits de l’enfant le mercredi 1
er
Aout, que vous trouverez ci-après. 11 membres ont voté pour la première proposition contre 9 en faveur de la deuxième.
L’intégration d’un texte sur les droits de l’enfant dans la constitution est certes une victoire mais ces
deux textes sont bien en deçà de notre attente et de celle des enfants de la Tunisie nouvelle.
- Le premier texte voté à la majorité consacre constitutionnellement l’inégalité sociale en
déchargeant l’Etat de ses responsabilités de garant de la dignité, de la protection, de l’éducation et de
la santé de l’enfant ; Le destour en charge la famille quelque soit ses ressources, matérielles ou
intellectuelles. L’égalité des chances, fondement de la République est définitivement entérinée.
- Le second texte est imprécis sur l’implication de l’Etat dans ces mêmes responsabilités :
dignité, protection, éducation et santé. Seule, L’allusion au droit à l’identité reprend l’article 1 de la
Convention Internationale des Droits de l’Enfant . L’ensemble des droits à la protection et à la
considération sociale et morale de l’enfant est relégué à une législation ultérieure.
L’ATDDE a organisé une conférence de presse de mobilisation le 16 aout 2012 à Ibn Khaldoun, rue
Tunis avec la participation de :
Dr Moez Cherif Président de l’ATDDE qui a souligné l’importance de la reconnaissance de la
convention internationale dans notre constitution pour permettre aux enfants de la Tunisie d’accéder
à l’égalité des chances que ces deux textes mettent en péril.
Pr Sadok Belaïd Professeur Emérite à la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales,
Ancien doyen : autant rester sur nos acquis plutôt qu’adopter un mauvais texte, à l ‘encontre du
principe de la justice sociale.
Mr Hatem Kotrane Vice-Président du Comité des Nations Unies des Droits de l'Enfant : l’enfant a des
droits, l’état se doit de lrespecter les droits de l’enfant, ,de protéger les droits de l’enfant, de mettre en
oeuvre les droits de l ‘enfant
Texte sur les droits de l'enfant voté par la commission Droits et Libertés

دسترة حقوق الطفل
تم يوم الربعاء 1 أوت التصويت على المواد المتعلقة بحقوق الطفل من قبل لجنة الحقوق و الحريات بالمجلس الوطني التأسيسي . وقد كانت نتيجة
. التصويت : 11 صوتا لصالح المقترح الول مقابل 9 أصوات للمقترح الثاني
المقترح 1
حق الطفل على أبويه ضمان الكرامة و الرعاية و التربية و التعليم و الصحة -1
على الدولة توفير الحماية القانونية و الجتماعية و المادّية و المعنوية لجميع الطفال -2
المقترح 2
حق الطفل على أبويه و على الدولة ضمان الكرامة و الرعاية و التربية و التعليم و الصحة و ل يجوز بأي شكل من الشكال استغلل الطفال -1
وتعنيفهم
لقب العائلي وتاريخ الولدة و الجنسية و النتماء إلى عائلة -2
ّ
لكل طفل الحق في هوية منذ ولدته و تشمل السم و ال
على الدولة توفير الحماية القانونية و العتبار الجتماعي و المعنوي لجميع الطفال بدون تمييز -3
على الدولة تفعيل حقوق الطفل في جميع المجالت و في حالة التعارض مع حقوق أخرى تكون الولوية لحقوق الطفل -4



voir communiqué

Lire aussi:

http://www.tap.info.tn/ar/ar/2010-12-15-11-00-25/chabeb-wa-toufoula/33813-2012-08-16-13-30-08.html

http://www.assabah.com.tn/cont.php?ID_art=74363&utm_medium=fbshare.me-facebook-post&awesm=fbshare.me_k2N8&utm_campaign=&utm_content=fbshare-js-small&utm_source=direct-fbshare.me

http://www.tap.info.tn/fr/fr/societe/jeunesse-a-enfance/31236-lorganisation-de-defense-des-droits-de-lenfant-desapprouve-les-articles-proposes-par-lanc.html

بعد المرأة.. حقوق الطفل التونسي مهدّدة في الدستور الجديد      almasdar.tn

Déception de la société civile     La Presse

 

Contactez nous !

  • Tél: 216 71 288 382
  • Adresse: 18 rue Egypte Lafayette Tunisie
  • Mail: Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.
  • Compte bancaire: 01011053111200297119 : banque ATB - agence de la Liberté